Faire tous les cols de France en vélo

Une randonnée en vélo constitue un excellent moyen pour s’évader, découvrir la nature et resserrer les liens avec ses proches. Les amateurs de la petite reine sont vraiment vernis en France. Les paysages sont variés et surtout, les Alpes et les Pyrénées leur offrent de nombreux cols. Ils contribuent à forger la légende de la Tour de France. Quels sont les cols incontournables et comment se préparer pour les gravir ? Quelques éléments de réponse.

Les 3 cols mythiques de France

Le col du Galibier : deux itinéraires au choix

Situé dans les Alpes, à une altitude de 2600 m, le col du Galibier se trouve entre la Maurienne et le Briançonnais. Le paysage est majestueux, vous aurez une vue imprenable sur les glaciers de la Meije et le massif des Écrins.

Les cyclistes ont le choix entre deux itinéraires. La première part de Villar-d’Arêne, il faut parcourir 8.5 km avant d’arriver au col, la montée est beaucoup plus aisée. Plus longue et plus ardue, la deuxième mesure 35 km, elle commence à Saint-Michel-de-Maurienne. Les derniers kilomètres seront particulièrement difficiles.

L’Alpe d’Huez, la référence ultime

Avec son altitude de 1860 m, l’Alpe d’Huez semble plus abordable. Pourtant, il est réputé pour sa difficulté. Ses 21 virages ont largement contribué à sa célébrité. Au départ de Bourg-d’Oisans, la distance à parcourir atteint 14.5 km. En moyenne, les pentes font 8.9%. Chaque année, des milliers de cyclistes font du vélo à l’alpe d’huez.

Le premier passage de la Tour de France sur ce col remonte à 1952. Depuis, il a acquis ses lettres de noblesse. Lorsqu’une étape est prévue, environ 500.000 personnes y viennent pour encourager les coureurs. Même si les pistes de ski totalisent plus de 200 km, l’Alpe d’Huez reste associé à la Grande Boucle.

Le mont Ventoux, une classique

Culminant à 1912 m, le mont Ventoux est le plus haut point du département du Vaucluse. Il est ainsi visible dans un rayon de 100 km. Surnommé le « Mont-Chauve », il se démarque par son paysage lunaire. Le village du Bédoin constitue le point de départ d’une route de 21.6 km jusqu’au col avec une pente moyenne de 7.22%. Une fois au sommet, vous pouvez immortaliser ce panorama magnifique à 360°.

En plus de ces 3 cols mythiques, vous avez aussi d’autres options : le Col de l’Izoard, la Bonette, le Tourmalet, le Grand Colombier ou encore la Croix de Fer. Avant de vous élancer, une bonne préparation est nécessaire.

Bien se préparer pour l’ascension des cols de France

Au lieu de s’attaquer immédiatement à un col difficile, il est préférable de commencer les entraînements sur un circuit plat. Prévoyez plusieurs séries de 5 minutes par exemple. Bien entendu, il est recommandé de se reposer régulièrement entre chaque séquence. Ensuite, il est mieux d’attaquer des petites pentes pour habituer votre corps à l’effort. Prenez soin de bien vérifier la qualité de vos équipements.

Avant le grand jour, veillez à bien hydrater votre organisme et préparer votre réserve de glucides. En revanche, certains aliments sont à éviter : l’alcool, les viandes rouges, les sucreries ou encore les graisses. Enfin, avant de commencer, un bon échauffement est indispensable.